Investir dans des connexions locales et écologiques

Investir dans des connexions locales et écologiques

L’aménagement du R0 a provoqué le découpage des agglomérations, bois et zones naturelles, ainsi que la couverture de cours d’eau. Nous avons ainsi créé des barrières pour les hommes et les animaux, et fragmenté l’habitat de la faune et de la flore. Nous réaménageons le R0 pour rétablir des connexions, pour les hommes comme pour la nature.

Connexions locales

Les connexions locales prennent de nombreuses formes : grands axes qui croisent le Ring, routes locales reliant les quartiers résidentiels, connexions du réseau cyclable sur et sous le Ring ou encore connexions vertes. Ces connexions doivent devenir un espace public qui relie les agglomérations et les paysages des deux côtés du Ring. Nous allons rendre les ponts plus écologiques et les intégrer au paysage. Nous allons ouvrir les passages souterrains pour y faire entrer un maximum de lumière naturelle.

Fragmentation

Les Travaux sur le Ring nous offrent la possibilité de réduire cette fragmentation. Nous allons rendre plus d’espace à l’environnement et renforcer les zones vertes existantes. Grâce à des passages et tunnels écologiques situés à des endroits stratégiques, nous allons relier entre elles les zones naturelles isolées.

Grands pôles de verdure

La périphérie flamande compte bon nombre de pôles de verdure récréatifs : le Bois du Laerbeek à Jette, le Tangebeekbos et le Domaine des Trois Fontaines à Vilvorde, ainsi que la vallée de la Woluwe à Zaventem et Woluwe-Saint-Étienne.

De grands espaces ouverts

On retrouve également de nombreux espaces ouverts de grande valeur, comme la zone entourant le Hooghof et le Ronkelhof, les champs du Populierendal et les espaces ouverts du Woluweveld. Nous voulons relier à nouveau toutes ces zones de manière qualitative.

Voici la carte avec les connexions écologiques ci-dessous.