Est-ce que vous investissez également dans des moyens de transport alternatifs, comme le vélo ou les transports en commun ?

Nous investissons dans le réaménagement d’infrastructures routières sur 20 km, mais également dans la construction d’infrastructures cyclables sur 40 km et dans l’aménagement de nouvelles voies de tram, dans le Brabantnet, sur 60 km. En effet, le réaménagement du Ring est nécessaire, mais cela ne résoudra pas tous les problèmes de mobilité. Il est nécessaire d’adopter une approche globale, et de s’occuper à la fois des transports en commun, des infrastructures routières, des infrastructures cyclables et de la gestion de la mobilité.

GénéralInfrastructure cyclable