Pourquoi ?

Le Ring (R0) autour de Bruxelles s’est forgé au fil des ans l’image d’un lieu invivable et à éviter. Embouteillages et accidents, trafic de contournement dans les villes et communes environnantes, fragmentation des zones vertes adjacentes… En outre, le tronçon le plus ancien du Ring a déjà 65 ans. Il est donc nécessaire de l’adapter aux besoins actuels.

Le Ring a été conçu et construit pour la circulation du siècle précédent :

  • surtout axé sur la voiture
  • conçu pour une circulation bien moindre que celle d’aujourd'hui
  • peu d’attention aux usagers doux et aux transports en commun
  • aucune considération pour les relations spatiales, fonctionnelles et écologiques.

Et cela a entraîné :

  • des barrières dans et entre les zones résidentielles et dans les zones d’espaces ouverts et verts
  • une négligence et une ramification du réseau pour les usagers doux
  • une infrastructure inadaptée à la pression croissante du trafic 

Le réaménagement doit insuffler une nouvelle vie au Ring, pour qu’il soit prêt pour le trafic d’aujourd'hui et de demain. Nous entendons améliorer la viabilité de l’environnement pour l’homme et la faune.

Travailler à la viabilité et à l’accessibilité 

Il faut améliorer l’infrastructure du Ring pour tous les modes de transport d’une manière globale. Nous tenons compte à cet égard du contexte large : le tissu urbain, la nature, les évolutions sociales et économiques, et les développements technologiques.

Plus d’alternatives à la voiture

L’infrastructure du Ring ne satisfait plus au besoin de mobilité actuel. La région autour du Ring compte peu d’alternatives à la voiture. Des passages piétonniers et des pistes cyclables peu sûres n’incitent pas les gens à prendre le vélo. Et les transports en commun se retrouvent inévitablement dans les embouteillages.

Situations de circulation complexes et peu sûres

Le Ring présente une infrastructure routière complexe. Les échangeurs sont proches les uns des autres, ce qui rend des manœuvres d’entrecroisement très courtes nécessaires. Le Ring gère un trafic tant international, national que local. La circulation dense combinée à cette infrastructure routière complexe provoque des situations dangereuses, des incidents et des embouteillages.

Viabilité dans les environs du Ring

Des embouteillages et des situations de circulation dangereuses se créent non seulement sur le Ring mais aussi dans les communes tout autour. Les automobilistes cherchent à éviter le Ring et engendrent un trafic de contournement dans les zones résidentielles. Les riverains font face à des nuisances sonores et de vibrations, la qualité de l’air et la sécurité routière déclinent.

Zonings accessibles

L’attractivité des zonings dans et autour de Bruxelles et de la périphérie flamande diminue en raison des embouteillages structurels et des nombreux chantiers d’infrastructure (planifiés). Travaux sur le Ring entend soutenir la croissance économique de la région du Ring en s’attaquant à la problématique de la mobilité.  

Travaux sur le Ring ne se limite donc pas au réaménagement du Ring même. Nous examinons également la région de la périphérie flamande et la Région de Bruxelles-Capitale, et même au-delà de celles-ci. Aussi, nous voulons avec Travaux sur le Ring construire ensemble la vie future sur et autour du Ring.

.

Retour